Prospective
Transdisciplinaire
Intersectorielle
    Internationale
Approches Régionales

« Il ne peut y avoir une bonne gestion de l'eau sans la prise en compte de la culture »

La culture est à l'interface entre la nature et la technique. Or, en devenant essentiellement technique, la gestion de la ressource en eau omet souvent l'importance des facteurs d'ordre socioculturels. Le lien entre l'Homme et l'eau s'est donc progressivement distendu et il semble nécessaire aujourd'hui de re-sensibiliser les populations à l'eau en utilisant les media culturels.

En effet, pour rétablir un équilibre entre la satisfaction des besoins de l'homme et la préservation des écosystèmes aquatiques, il est indispensable de prendre en considération la dimension culturelle de l'eau puisqu'elle est en lien étroit avec les pratiques et les usages de la ressource.

Cette rubrique s'appuie à la fois sur les 
articles et études de cas présentés en mars 2003 à l'occasion du quatrième Forum Mondial de l'Eau de Kyoto et sur la banque de données de l'Académie de l'Eau afin de montrer l'importance de la prise en compte des aspects socioculturels dans la gestion de l'eau. Le grand intérêt de cet inventaire est de rappeler le lien profond et structurant de l'eau et de l'activité humaine.



PROPOSITIONS D’ACTIONS 2013 - 2014 – 2015 (décembre 2012)
- Europe,
- Méditerranée,
- Afrique,
- Chine,
- Francophonie.


Europe

Dans le prolongement de la contribution qu’elle a apporté en 2012 à l’élaboration du
« Blue Print » européen, l’Académie de l’Eau compte continuer à travailler à la révision
de la politique européenne de l’eau. Celle-ci doit notamment améliorer la prise en
considération du changement climatique et des changements globaux.


Coopération franco-italienne

L’Académie de l’Eau a été invitée à participer et à présenter des contributions dans trois
colloques organisés à Milan au premier trimestre 2013 :

le 29 janvier 2013 sur l’éthique de l’environnement,
le 28 février 2013 sur les dégâts de la pollution,
le 13 mars 2013 sur la gestion intégrée des ressources en eau.


Méditerranée

Le 5 septembre 2012, l’Académie de l’Eau a répondu à l’appel à projets, lancé par
l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), intitulé « Etudes transdisciplinaires sur l’avenir
de la Méditerranée » (TRANSMED). En partenariat avec l’Union Internationale des Ingénieurs
et des Scientifiques Francophones (UISF), basée à l’UNESCO et avec le concours de l’Ecole
Hassania des Travaux Publics (EHTP) de Casablanca, elle a proposé le projet intitulé
« Eau et développement durable de la région méditerranéenne », articulé autour
des 4 grands thèmes suivants :

Eau, changement climatique et services climatiques,
Eau et aménagement des territoires urbains ou ruraux, littoraux ou intérieurs,
Eau, alimentation, sécurité alimentaire et santé publique,
Eau, culture et sociétés.

La synthèse finale devait conduire à l’élaboration d’un Guide-Conseil « Eau et développement
durable de la région méditerranéenne : vers un nouvel art de vivre méditerranéen »
diffusable en français, anglais et arabe.

Les activités prévues envisageaient de mobiliser une trentaine de chercheurs de haut niveau
et d’experts chevronnés, représentant un large éventail de disciplines, tant des sciences
humaines et sociales que des sciences de l’ingénieur, hommes et femmes, de toutes
générations, issus de différents pays du Nord et du Sud de la Méditerranée.

La proposition de l’Académie de l’Eau n’a pas été retenue compte tenu des ressources
financières disponibles suite aux restrictions budgétaires. Il est envisagé de se rapprocher
d’autres entités intéressées par l’approche proposée par l’Académie et explicitée dans son
offre à l’ANR.

Par ailleurs, un cycle de conférences organisé fin octobre 2012 en Algérie, à la demande de
l’Institut Français en Algérie a permis d’établir des relations de partenariat prometteuses avec
les Universités d’Alger, de Constantine et d’Oran ainsi qu’avec l’ENSA d’Alger.

Enfin dans le cadre de la conférence internationale « Infrastructure en Afrique du Nord »
organisée par la coopération allemande les 21 et 22 janvier 2013, à Tunis, l’Académie de l’Eau
présentera une communication « Eau, aménagement du territoire et développement durable
au Maghreb », en vue de la constitution d’un groupe de travail d’Universitaires algériens,
marocains et tunisiens sur le thème de l’eau.

Afrique

En 2005, l’Académie de l’Eau a organisé avec succès, à la Maison de l’UNESCO, une conférence
euro-africaine « Eau et Territoires ».

En décembre 2006, elle a activement participé à un important colloque organisé à Dakar par
l’Union Internationale des Ingénieurs et des Scientifiques Francophones (UISF) sur le
développement durable en Afrique.

En 2011, elle a apporté son concours à la Fondation Chirac au Forum de Bamako « Solidarité pour
l’Eau dans les pays du bassin du Niger ». La même année, elle a aussi largement pris part à deux
autres importants colloques :

- Eau et Santé dans les pays méditerranéens, organisé par le Groupement InterAcadémique
pour le Développement (GID),
- Eau et développement durable au Maghreb organisé par l’UISF.

L’Académie de l’Eau poursuivra ses travaux à l’égard de l’Afrique en étroite collaboration avec
l’UISF et avec l’UNESCO.

En 2013, plusieurs conférences y sont prévues en partenariat avec l’UISF :

- Eau et développement durable avec l’Ecole Polytechnique d’Alger,
- Eau, énergie et réchauffement climatique en Afrique, avec l’Université de Tlemcen, sur
financements européen et allemand,
- Modélisation numérique en Hydraulique avec l’Ecole Hassania des Travaux Publics (EHTP)
de Casablanca, l’AIRH et la SHF.


Chine

L’Académie de l’Eau a accueilli en stage, à compter du 1er avril 2012, Yishi AN, étudiante
chinoise en droit de l’environnement à l’Université de Paris-Sud, pour préparer un mémoire
de Mastère 2 sur le thème de la préservation de l’eau en Chine, intitulé
“La France et la Chine : Comparaison du système législatif de la gestion de l’eau”,
sous l’égide de notre collègue Jacques SIRONNEAU, expert du droit de l’eau, en France
et à l’international. La soutenance a eu lieu avec brio le 26 septembre 2012.

L’Académie de l’Eau souhaite contribuer au développement de la coopération franco-chinoise
dans le secteur de l’eau au sens large, dans le domaine des échanges documentaires,
en partenariat avec les éditions JOHANET, et dans le domaine des inondations, en
partenariat avec l’EPTB Seine Grands Lacs, préoccupation ancienne, accentuée
par le changement climatique.
Toutes ces actions s’inscrivent dans le cadre des accords officiels de la Chine tant
avec la France qu’avec l’Union Européenne.


Francophonie

Les activités internationales menées par l’Académie de l’Eau cherchent à cultiver
systématiquement toutes les synergies possibles avec les diverses instances
de la Francophonie (OIF, AUF, IEPF, …),en liaison avec l’UNESCO.

Elle témoigne ainsi concrètement des relations entre l’eau et le langage, véritable
concentré de la culture ; elle souhaite contribuer à élargir le champ d’action de la
Francophonie depuis le culturel vers l’économique.

Compte tenu de sa croissance démographique, l’Afrique, Maghreb et Afrique Subsaharienne,
est appelée à prendre une importance encore plus grande au sein de la Francophonie.
Cela entraine également un développement notable de la langue française dans les pays
qui s’intéressent de plus en plus à ce continent, tels que la Chine, les USA, le Brésil,
l’Inde, le Japon, la Russie, ...

l’Académie de l’Eau
51, rue Salvador Allende  92027 Nanterre Cedex
Tel : + 33.1.41.20.18.56  / Fax : + 33.1.41.20.16.09
Mail : academie@oieau.fr
Informations légales